Rosy et John – Pierre LEMAITRE

Si vous êtes fidèles au blog ou bien à mon compte Instagram, je pense que vous commencez à le savoir : lorsque je souhaite découvrir un auteur, j’achète plusieurs de ses titres et je les enchaine. Je vous propose donc aujourd’hui, une seconde chronique sur un roman de Pierre LEMAITRE, roman plutôt court puisqu’il ne fait que 144 pages.

Editions Livre de poche – 144 pages – 2 juin 2014

Quatrième de couverture:

«La bombe a convenablement fonctionné; sur ce plan, il a tout lieu d’être satisfait.

Les rescapés tentent déjà de secourir les victimes restées au sol. Jean s’engouffre dans le métro.

Lui ne va secourir personne. Il est le poseur de bombes.»

Jean Garnier n’a plus rien à perdre dans la vie: sa mère est en prison, sa petite amie a été tuée et il n’a plus de travail. Face à ce jeune paumé, Camille Verhoeven doit agir avec plus de finesse que jamais; Jean est-il une vraie menace pour le pays entier, ou juste un loser atteint de la folie des grandeurs?

Lorsque j’ai ouvert ce roman, l’auteur introduit l’ensemble par une préface expliquant que l’un des personnages, Camille VERHOEVEN, est récurrent et a participé à trois précédentes intrigues. Celui-ci est le résultat d’une commande de son éditeur. Il met à l’aise le lecteur, précisant qu’il n’est pas forcément utile d’avoir lu ces 3 opus. Cool ! Me voici donc partie à la découverte et voici que je me retrouve au cœur d’un attentat en pleine rue, dans Paris. Angoissant !

A travers les yeux des blessés, nous prenons conscience du drame qui vient de se jouer.

Le terroriste, John, se faisant appeler Jean, se rend mais exige d’avoir comme unique correspondant Camille VERHOEVEN. Il ne s’adressera qu’à lui. Même lorsqu’il se fera torturé par la brigade anti-terroriste. Leurs échanges nous en dévoilent plus sur Jean, méchant qui n’en est pas vraiment un et sur le but de sa mission.

Le suspens monte crescendo, sous les allures d’un compte à rebours stressant. L’auteur distille les informations au compte-goutte, nous livrant un dénouement inattendu et très cinématographique, comme semble si bien le faire Pierre LEMAITRE, dans ses romans.

Il n’y a eu aucun temps mort et j’ai particulièrement apprécié ce court récit, qui m’a embarqué sans aucune difficulté et qui me pousse à poursuivre ma découverte.

Avez-vous lu ce roman?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s