Anaïs Nin : sur la mer des mensonges – Léonie BISCHOFF

J’ai beaucoup vu passé ce roman graphique sur les réseaux et sa très belle couverture m’a plus que conquise. J’ai pu la trouver en médiathèque et je suis vraiment contente d’avoir enfin pu la découvrir et me faire mon avis sur son sujet!

Editions CASTERMAN – 192 pages – 26 août 2020

Quatrième de couverture:
Début des années 30. Anaïs Nin vit en banlieue parisienne et lutte contre l’angoisse de sa vie d’épouse de banquier. Plusieurs fois déracinée, elle a grandi entre 2 continents, 3 langues, et peine à trouver sa place dans une société qui relègue les femmes à des seconds rôles. Elle veut être écrivain, et s’est inventé, depuis l’enfance, une échappatoire : son journal. Il est sa drogue, son compagnon, son double, celui qui lui permet d’explorer la complexité de ses sentiments et de percevoir la sensualité qui couve en elle. C’est alors qu’elle rencontre Henry Miller, une révélation qui s’avère la 1re étape vers de grands bouleversements.

Je suis bien incapable de vous dire si j’ai aimé ou non, tellement l’histoire d’Anais Nin m’a dérouté. Ma chronique risque d’être décousue!

Les graphismes sont incroyables : Leonie Bischoff a réussi à faire ressortir toute la complexité du personnage avec beaucoup d’onirisme et c’est ce qui m’a le + plu.

Nous découvrons une femme en quête de soi, dans toute sa complexité, explorant son art, ses désirs, les hommes, dans une époque où les femmes tentaient de saisir leur liberté à pleines mains.

Je dois avouer que cette lecture m’a percuté et m’a parfois mis mal à l’aise.

Le rapport entre créativité et névrose est très bien expliqué ainsi que le questionnement sur soi et avec les graphismes de Leonie Bischoff, c’est ce qui m’a le plus porté jusqu’à la fin. J’ai moins aimé les pages noircies ( je ne vous spoile pas mais il fallait être prêt à ce passage là!), inattendues et dérangeantes. Je ne m’attendais pas non plus à une telle exploration de sa sensualité, mais à plus d’infos sur son talent d’écriture.

Avez vous lu cet BD? Qu’en avez vous pensé?

5 commentaires sur “Anaïs Nin : sur la mer des mensonges – Léonie BISCHOFF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s