L’évènement – Annie ERNAUX

Annie Ernaux, née Duchesne le 1er septembre 1940 à Lillebonne (Seine-Inférieure), est une professeure de lettres et écrivaine française. Le prix Nobel de littérature lui est décerné en 2022 pour « le courage et l’acuité clinique avec laquelle elle découvre les racines, les éloignements et les contraintes collectives de la mémoire personnelle ».

Il est vrai que jusqu’à présent, je ne m’étais jamais penchée sur ses livres. Après avoir beaucoup vu passé  » L’évènement », je me suis dit que c’était le moment de la découvrir!

Editions FOLIO – 132 pages – 29 août 2001

Quatrième de couverture:
« Depuis des années, je tourne autour de cet événement de ma vie. Lire dans un roman le récit d’un avortement me plonge dans un saisissement sans images ni pensées, comme si les mots se changeaient instantanément en sensation violente. De la même façon, entendre par hasard La javanaise, J’ai la mémoire qui flanche, n’importe quelle chanson qui m’a accompagnée durant cette période, me bouleverse. »

Un récit court, brutal, simple et authentique : cet ouvrage nous fait clairement ouvrir les yeux sur la réalité de l’avortement avant la loi Veil.

Parce que l’évènement dont nous parle Annie Ernaux, c’est ça: l’avortement auquel elle a eu recours, dans les années 60. On sait que la lecture sera percutante mais nécessaire.

A cette époque, il n’est absolument pas légal, en France, d’avorter et il n’y a pas d’autres choix que de le pratiquer dans la clandestinité, mettant en danger la vie des femmes y ayant recours et les personnes les aidant.

Lorsqu’elle découvre sa situation, Annie sait très bien qu’elle ne gardera pas cet enfant et qu’elle ira jusqu’au bout de sa démarche, quoi qu’il en coûte. Elle se retrouvera confrontée au personnel médical, conscient de la situation compliquée des patientes mais ne voulant pas se mouiller de peur des représailles judiciaires, glissant malgré tout dans la discussion le nom d’un médicament pour ne pas non plus avoir la conscience perturbée. Elle sera confrontée à la honte, aux regards dominants et malsains des garçons, à la peur de l’échec social, jusqu’à ce que ses prières soient finalement entendues.

La plume d’Annie Ernaux se fait tantôt poétique, tantôt violente, parfois même très crue. Je ne sais pas vous dire si j’ai aimé cela ou pas. Mais cette lecture m’a chamboulé et une fois terminée, j’y pensais encore après.

J’ai ressenti son besoin d’exorciser ce passage de sa vie, qui l’a marquera toujours mais aussi l’importance de témoigner ! Comme le disait Simone Veil lors de son discours à l’Assemblée nationale, une femme ne recourt jamais à l’avortement par gaieté de coeur. J’ai donc ressenti de l’empathie pour la jeune femme de 23 ans qu’Annie était mais pas non plus un attachement. Je pense qu’elle voulait, dans la façon dont tout cela a été raconté, que l’on reste malgré tout extérieur et objectif de la situation.

Une lecture brutale, mais nécessaire, qui nous rappelle que le droit à l’IVG n’en a pas toujours été un et qu’il est le résultat d’années de combat de nombreuses femmes pour obtenir le droit de disposer librement de leurs corps.

Pour aller plus loin : https://www.youtube.com/watch?v=vRQplAvO7G8

4 commentaires sur “L’évènement – Annie ERNAUX

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s