Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates – Annie BARROWS et Mary Ann SHAFFER

Chronique issue de mon ancien blog de lecture.

Ma belle-mère me l’a gentiment offert. J’en avais déjà entendu parler sur la toile et je suis ravie d’avoir eu l’opportunité de le découvrir grâce à elle. 

Editions NIL – 396 pages – 5 juillet 2012

Quatrième de couverture:
Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, un natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis – un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d’un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d’une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates…) délices bien évidemment strictement prohibés par l’occupant.

Jamais à court d’imagination, le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d’humanité et Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d’autres habitants de Guernesey , découvrant l’histoire de l’île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l’impact de l’Occupation allemande sur leurs vies…

Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l’invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu’elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

Nous rencontrons Juliet, jeune autrice anglaise, en quête d’un nouveau sujet pour son prochain roman. 

Un jour, elle va recevoir la lettre d’un habitant d’une île anglo-normande, Guernesey et petit à petit, va se créer un réel échange entre eux. Elle découvre l’existence d’un cercle littéraire crée pendant l’occupation allemande et le quotidien de ses membres mais aussi, par la suite, des habitants de l’île qui se confieront à elle sur leur histoire, leurs vécus pendant l’occupation, leurs chagrins et leurs bonheurs. 

Ce roman est un recueil de cette correspondance entre les différents personnages ( roman épistolaire).

Pour ma part, j’ai beaucoup aimé. La littérature est un des sujets principaux de ce roman car Juliet et les différents personnages aiment tous la lecture et celle-ci leur a permis de garder le cap pendant la guerre.

Je me suis sentie transportée, grâce aux différentes lettres écrites, dans chaque maison de cette petite île, les personnages sont attachants, tendres et émouvants. 

La seconde guerre mondiale est abordée en filigrane mais sa présence dans les esprits des Insulaires est bien vivace et a apporté beaucoup de tristesse et de malheurs dans les familles. Le fait qu’elle soit abordée en second plan ne la rend pas moins importante, bien au contraire, elle ajoute beaucoup d’émotions. 

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé cette lecture, j’ai passé un très bon moment et ai eu de la peine de quitter Juliet et les membres de ce club de lecture pas comme les autres. La lecture est clairement un moyen de s’évader et l’histoire de ce roman en apporte encore la preuve. 

7 commentaires sur “Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates – Annie BARROWS et Mary Ann SHAFFER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s