Du domaine des murmures – Carole MARTINEZ

Je l’avais vu plusieurs fois en librairie et la quatrième de couverture me plaisait beaucoup. Je me suis donc laissée tenter!

Editions FOLIO – 226 pages

Quatrième de couverture:

En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui » : elle veut faire respecter son voeu de s’offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe… Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et ce souffle l’entraînera jusqu’en Terre sainte.

Nous rencontrons Esclarmonde, 15ans, jeune femme forte et indépendante, qui décide de ne pas épouser Lothaire, homme décrit comme un vaniteux coureur de jupons. Elle n’a qu’une requête, celle d’être emmurée vivante et dédier sa vie à Dieu. 

Hors la veille de son enfermement, Esclarmonde subit un viol et décide de taire cet évènement effroyable pour ne pas rompre les voeux qu’elle s’apprête à formuler car elle doit être pucelle. 

Sa décision prise par une foi réelle, petit à petit, nous sentons que cette réclusion était le seul moyen pour elle d’ être libre de toute emprise venue d’un tiers. Nous nous retrouvons donc devant ce paradoxe, s’enfermer pour être libre. 

De sa fenestrelle, qui a tout de même un trou pour la nourrir mais aussi visionner l’extérieur, elle peut communiquer avec les gens de l’extérieur, elle reçoit donc des visites des gens du village, des touristes, des proches. 

Elle se fait à sa nouvelle vie de recluse vivant pour Dieu, acceptant les extases que les prières lui donnent et les visions qu’elle reçoit jusqu’au jour où un événement inattendu va venir bouleverser son quotidien : la naissance d’un enfant, conçu lors du viol qu’elle a subi avant d’entrer dans sa petite chapelle. Un amour plus fort que la religion va naître en elle et risquer de tout changer. 

J’ai beaucoup aimé cette histoire narrée comme un conte. Les premières pages nous présentent le Domaine des Murmures au présent et Esclarmonde nous plonge au Moyen-Age, dans un monde où les hommes sont décisionnaires et durs. Elle nous emmène également en croisade dans une seconde partie de l’histoire, sur les champs de bataille où les morts sont nombreux et la religion bafouée. 

C’est le portrait d’une femme, d’une mère, qui se voulait libre et qui a connu l’amour maternel, un amour qui passe au dessus de tout. 

J’ai passé un très bon moment de lecture, je me suis retrouvée plonger au Moyen-Age avec beaucoup d’aisance et ai été prise complètement par l’histoire. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s