Montagnes russes – Gwenola MORIZUR et Camille BENYAMINA

J’ai aperçu cette BD lors d’une virée à la médiathèque et sa couverture m’a interpellé tout de suite. Son résumé a achevé de me convaincre.

Editions Bamboo – 80 pages – Sortie : Juin 2021

Quatrième de couverture :

Avoir un enfant est devenu une idée fixe pour Aimée et les échecs successifs de FIV sont de plus en plus durs à accepter. Dans la crèche où elle travaille, la jeune femme fait alors la connaissance de Charlie qui élève seule ses enfants. Elle s’attache rapidement à l’un d’eux, Julio, et se met peu à peu à outrepasser ses fonctions. Malgré cela, une amitié de plus en plus forte se tisse entre Aimée et Charlie. Mais quand la maman de Julio se rend compte du comportement d’Aimée vis-à-vis de son fils, elle se sent trahie par son amie. Les disputes et les règlements de compte entraînent alors les deux femmes sur les montagnes russes, dans ces hauts et ces bas qui ressemblent à la vie et dans ces sensations fortes à l’image de leur amitié.

Aimée rêve de devenir mère. Malheureusement, la nature lui refuse ce bonheur et malgré de nombreuses tentatives de procréation assistée, elle ne parvient pas à tomber enceinte. Elle peut compter sur le soutien indéfectible de son mari Jean et l’une de ses collègues de travail. Mais la douleur est là et la submerge.

Alors lorsqu’elle rencontre Charlie, maman débordée de trois enfants et le petit Julio dans l’enceinte de la crèche où Aimée travaille, elle ne peut que s’attacher à cet enfant, manquant d’attention maternelle, dépassant certaines prérogatives.

Gwenola MORIZUR et Camille BENYAMINA abordent avec beaucoup de justesse et délicatesse le désir de maternité non assouvi : le parcours médical semé d’embûches, la difficulté pour le couple de faire face et de communiquer lorsque les émotions sont à leur paroxysme et la douleur provoquée par les échecs à répétition. A travers le personnage de Charlie, elles évoquent aussi les difficultés que rencontrent au quotidien les mamans solos, devant concilier tous leurs rôles et le poids du jugement des autres, dans leur coeur, lorsqu’elles ne parviennent pas à le faire. Il est aussi question d’amitié, dans cette BD et celle que nous observons est sincère.

Les textes sont simples, les couleurs tantôt chaleureuses, tantôt frileuses, comme un filigrane sur les émotions des personnages.

Ce roman graphique a fait mouche et je vous invite à découvrir à votre tour, le parcours d’Aimée et Jean et rencontrer Julio, si attachants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s