La sirène et le scaphandrier – Samuelle BARBIER

Ce roman, qui est le premier de Samuelle BARBIER, avait attisé ma curiosité à sa sortie, en 2019. J’ai un peu tardé à le découvrir ! Voici chose faîte !

Editions POCKET – 256 pages – 18 juin 2020

Quatrième de couverture :

« Nous avons tous une histoire à raconter. Êtes-vous prêts à entendre la mienne ? J’ai été élevé dans les marécages du sud-est du Texas, sur ces terres rouges où règnent les vrais Cajuns. Maintenant que je suis « en cage’, je passe le plus clair de mon temps à imaginer ce qui se passe à l’extérieur.  »

Zach, New York.

Zach est enfermé dans une cellule, il paie sa dette à la société.

Londres. Hanna est enfermée, elle aussi. Elle vit recluse dans son appartement, incapable d’en franchir le seuil.

Poussée par son psychologue, elle s’inscrit à un programme pour correspondre avec des prisonniers et fait la connaissance de Zach, qui attire son attention dès ses premiers mots. Et s’il offrait à Hanna une liberté qu’elle pense hors de portée ?

Entre deux gros romans, j’ai pris ce livre dans ma PAL. Il s’agit ici d’un roman épistolaire, un échange entre deux personnes que tout semble opposer. Zach est en prison, Hanna, quant à elle, est libre. Libre, certes, mais agoraphobe. Sortir de son appartement est pour elle une épreuve. Alors, lorsque son thérapeute lui propose d’entamer une correspondance avec quelqu’un, elle se dit que cela lui permettrait d’entrouvrir une première porte vers la guérison.

Très vite, un lien se tisse entre Hanna et Zach. Peut-être, trop vite pour moi. Je suis restée un peu sceptique, de par la rapidité des sentiments éprouvés par les deux personnages. Si cela m’a perturbé pour cette première partie de l’histoire, j’avoue m’être malgré tout laissé porter dans la seconde partie du roman. Les personnages sont attachants, leur histoire atypique et ils nous délivrent tous les deux un message d’espoir, fort.

La tolérance et la bienveillance permettent la rédemption, la tendresse et l’écoute, la guérison.

Cela nous donne un roman impossible à lâcher jusqu’au dénouement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s