Le chant d’Achille – Madeline Miller

Après avoir littéralement dévoré Circé de la même autrice, j’avais très envie de découvrir ce second roman de Madeline MILLER. Toujours sur fond de mythologie grecque, je savais qu’il y avait de fortes chances que je sois tout aussi transportée. Et ce fut le cas !

Quatrième de couverture :

Ce ne sont encore que des enfants : Patrocle est aussi chétif et maladroit qu’Achille est solaire, puissant, promis par sa déesse de mère à la gloire des immortels. En grandissant côte à côte, l’amitié surgit entre ces deux êtres si dissemblables. Indéfectible.

Quand, à l’appel du roi Agamemnon, les deux jeunes princes se joignent au siège de Troie, la sagesse de l’un et la colère de l’autre pourraient bien faire dévier le cours de la guerre…

Au risque de faire mentir l’Olympe et ses oracles.

Achille et Patrocle ont grandi ensemble.

L’un est demi-dieu et sous couvert d’une prophétie, promis à un destin de héros. L’autre est exilé, réservé et plutôt chétif, avec un avenir incertain. De leurs différences naîtra une amitié indéfectible, puis un amour intense qui les liera à jamais. Appelés par le roi de Mycènes, Agamemnon, à combattre lors de la guerre de Troie, les deux hommes vont y jouer un rôle décisif.

Ayant pris des cours de latin au collège, c’est avec plaisir que j’ai replongé dans mes souvenirs de la mythologie grecque. Ici, ce ne sont pas les compétences de guerre des personnages qui sont mises en avant mais bien leurs vulnérabilités, leurs émotions, leurs doutes et leurs excès de colère, les rendant bien plus humains.

J’ai complétement été happé par ma lecture, grâce à l’écriture fluide et plaisante de l’autrice. Elle fait état de la dualité entre la volonté de construire une vie de famille heureuse et apaisée, engageant à une vie longue et sereine, et le désir d’héroïsme et de gloire afin de laisser sa trace dans l’Histoire et les mémoires collectives.

La romance entre Achille et Patrocle est décrite de façon très naturelle tant elle semble écrite dans les cieux depuis toujours et très intense : elle guide en filigrane cette intrigue, jusqu’à la dernière page, qui m’a émue.

J’ai vibré avec eux, lors des passages liés à la guerre de Troie, été émue par la destinée de Patrocle, bouleversé par celle d’Achille, guerrier sacrifié de l’Histoire . C’est un très bon roman, que je recommande chaudement !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s